Riz Long Blanc Bio de Camargue IGP – Priméal

Customer matched zone "France"
Voir le panier «Trio de Riz Longs Complets Bio de Camargue IGP, Priméal» a été ajouté à votre panier.
Effacer

Blanc opalescent, sans tâche ni impureté, avec des grains très réguliers, ce riz long blanc de Camargue IGP séduit d’abord par son aspect. Cette régularité permet d’obtenir un produit parfait en bouche, dont tous les grains sont cuits à l’identique. En plus il cuit très vite - moins de 10 minutes - et convient à toutes les préparations culinaires. C’est Le riz qu’il faut avoir dans son placard.

Le riz long blanc Bio de Camargue IGP se prête à tous les modes de cuisson.

Simplement cuit à l’eau à la créole, il accompagne particulièrement bien les plats en sauce. En effet, contrairement aux riz type basmati, ce riz long blanc de Camargue IGP est non parfumé. Ainsi son goût est assez neutre, et permet de goûter la sauce sans la dénaturer.
Par ailleurs la forme du grain, un peu renflé, bien renflés, offrent une belle surface de contact avec la sauce.
Enfin, cultivé dans des conditions stressantes (sel, amplitude thermique), sesgrains sont particulièrement riches en amylose. Ainsi ce riz long blanc Bio IGP Camargue cuit donc un peu plus vite et absorbe très bien les sucs. Ces caractéristiques en font l’accompagnement idéal de la blanquette de veau et de la daube. Et bien sûr il est incontournable avec la gardiane de Taureau.

Cependant on peut aussi s’en régaler en le faisant cuire pilaf ou à l’orientale.

A noter que ce riz long blanc Bio de Camargue convient également très bien pour les préparations de riz frits. Par exemple pour faire du riz cantonnais. Alors il faut cuire le riz à l’eau puis le refroidir. Et dans un second temps, le faire sauter dans  un peu de matière grasse. Pour un meilleur résultat, le mieux est de le riz blanc cuit au frais une nuit avant de le faire revenir.

Riz long blanc de Camargue cuit à la créole

Pour une tenue parfaite, le riz doit doit être cuit à l’eau frémissante, et non à gros bouillon.
Attention aussi à ne pas le cuire trop, sinon il devient collant. Grâce aux stress subis par la culture, le riz de Camargue cuit particulièrement vite. Aussi 10 minutes de cuisson suffisent. Laisser à découvert, plus ou moins 2 minutes selon la consistance souhaitée.

Par absorption

A la casserole : mettre un volume de riz pour 1,5 volume d’eau froide salée. Après ébullition, couvrir et laisser sur feu doux 8 minutes. Il ne doit plus y avoir d’eau en excès. Arrêter le feu et laisser couvert au chaud quelques minutes pour que le riz gonfle et que ses grains se détachent bien les uns des autres.

Astuce 

Pour une cuisson plus commode et toujours réussie, utiliser un cuiseur à riz (Rice cooker). Prévoir 1 volume d’eau par volume de riz (moins que pour les riz asiatiques, car il cuit plus vite). On peut ajouter en fin de cuisson une cuillère d’huile d’olive.

Boutique, vente produits AOC IGP, AOP, T, STG, Label rouge, appellation d’origine contrôlée, appellation d’origine protégée, certification, produit contrôlé, indication géographique protégée, inao, INAO, organisme certificateur, produit de qualité, produit de terroir, information, cahier des charges

En savoir plus

Conservation

A conserver au sec et au frais.

Après ouverture, placer le sachet dans une boite hermétique, idéalement au réfrigérateur, pour le mettre à l’abri des mites alimentaires.

Le riz se conserve très bien, très longtemps tant qu’il est à l’abri des insectes. Il peut être consommé bien au-delà de sa DLUO, mais plus sec il nécessite un temps de cuisson un peu plus long.

Des caractéristiques nutritionnelles intéressantes

Le riz blanc est particulièrement pauvre en protides et en lipides mais riche en glucides, notamment en amidon.

Débarrassé par abrasion mécanique de la petite peau qui entoure le grain, le riz blanc contient relativement peu de vitamines. Sa valeur énergétique de 350 calories pour 100 g est comparable à celle du blé. Et si la teneur en protéines n’est un peu plus faible que dans le blé, leur digestibilité est très élevée (98%).

Composition du riz blanc de Camargue (en % de matière sèche).

Protides 9,37 Silice 0,05 Calcium 0,012
Lipides 0,19 Phosphore 0,27 Magnésium 0,031
Glucides 85,05 Potassium 0,09 Fer 0,0011
Cellulose 1,00 Sodium 0,015 Manganèse 0,0015

Quelques idées de recettes

Appellation IGP Riz de Camargue
Conditionnement

sachet sous atmosphère modifiée

Marque / Producteur

Priméal / Biocamargue – Arles (F13)

DDM durabilité mini

Août 2020

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à donner votre avis “Riz Long Blanc Bio de Camargue IGP – Priméal”

Pour le moment il n'existe aucune recette pour ce produit

A conserver au sec et au frais.
Après ouverture, placer le sachet dans une boite hermétique, idéalement au réfrigérateur, pour le mettre à l’abri des mites alimentaires.
Le riz se conserve très bien, très longtemps tant qu’il est à l’abri des insectes. Il peut être consommé bien au-delà de sa DLUO, mais plus sec il nécessite un temps de cuisson un peu plus long.
Le riz blanc est particulièrement pauvre en protides et en lipides mais riche en glucides, notamment en amidon.
Débarrassé par abrasion mécanique de la petite peau qui entoure le grain, le riz blanc contient relativement peu de vitamines. Sa valeur énergétique de 350 calories pour 100 g est comparable à celle du blé. Et si la teneur en protéines n’est un peu plus faible que dans le blé, leur digestibilité est très élevée (98%).

Composition du riz blanc de Camargue (en % de matière sèche).
Protides 9,37 Silice 0,05 Calcium 0,012
Lipides 0,19 Phosphore 0,27 Magnésium 0,031
Glucides 85,05 Potassium 0,09 Fer 0,0011
Cellulose 1,00 Sodium 0,015 Manganèse 0,0015

Vous aimerez peut-être aussi…