Languedoc-Roussillon

La région Languedoc-Roussillon est située au Sud de la France. Bordée par la Méditerranée au sud, elle est limitée d’Ouest en est, par les Pyrénées qui la séparent de la Catalogne espagnole, le seuil du Lauragais, les Cévennes et enfin le Rhône et le petit Rhône à son extrémité sud-est.

Composée de cinq départements – les Pyrénées Orientales, l’Aude, l’Hérault, la Lozère et le Gard, le Languedoc-Roussillon est limitrophe des régions Rhône-Alpes au Nord, Provence-Alpes-Côte d’Azur à l’Est et Midi-Pyrénées à l’ouest.

Depuis janvier 2016 le Languedoc-Roussillon forme avec Midi-Pyrénées une nouvelle grande  région administrative.

Constituée de deux entités historiques

Le Languedoc-Roussillon comprend la plus grande partie du Bas-Languedoc de l’Ancien Régime, amputé du Vivarais et d’une petite partie des Cévennes – actuel département de l’Ardèche, et le Roussillon, partie septentrionale de la Catalogne cédée à la France par l’Espagne en 1659.

Ainsi la région correspond à deux entités historiques distinctes. Deux langues régionales y sont historiquement présentes : le catalan et l’occitan, dont les variantes sont le languedocien, le provençal et l’auvergnat.

Abbaye dans les Pyrénées Orientales, Canigou, Languedoc-Roussillon
LR_200x300_Cévennes_Terrasses

Un espace étagé tourné vers la mer

Au Sud, le littoral bordant le golfe du lion est une plaine sablonneuse relativement étroite, entrecoupée de quelques collines. Ses rivages sont jalonnés d’étangs séparés de la mer par des lidos construits par l’action des vagues. Les étangs de Thau et de Frontignan dans l’Hérault, et de Bages-Sigean et de Leucate dans l’Aude, sont les plus importants.

Juste derrière, un ensemble de collines et de plaines d’altitude intermédiaire (200 à 400 m) va de la chaine des Albères dans les Pyrénées jusqu’au petit Rhône. C’est le territoire des garrigues.

Formant le bord extérieur de la région au nord, les reliefs du Massif central s’étendent sur le nord des départements de l’Aude et de l’Hérault, tout le département de la Lozère et le nord-ouest du Gard. Ces reliefs dépassent 1500 m au nord de la Lozère dans le Gévaudan, et forment au sud les Cévennes dont le point culminant est le Mont Lozère à 1700 m.

Enfin la partie méditerranéenne des Pyrénées ferme le territoire régional à l’ouest.

Des paysages façonnés par les activités agricoles et aquacoles

A l’étagement de l’espace correspond une répartition des destinations, notamment agricoles.

Ainsi la viticulture reste la production la plus importante du Languedoc-Roussillon. Représentant au total 30% de la superficie du vignoble français, elle est répartie sur l’ensemble du territoire régional à l’exception des zones de montagne.

LR_280x197_Frontignan_Vigne
LR_280X144_Gard_Cévennes_ValléeFrançaise_Oignons

La région produit également des fruits – pêches, abricots et pommes notamment – des olives et des légumes avec une production significative du Bio français. Si le Gard et l’Aude concentrent l’essentiel des volumes produits, des exploitations maraichères et arboricoles souvent de taille modeste maillent l’ensemble du territoire de garrigues. On y trouve notamment les appellations d’origine contrôlées (AOC) AOP olives et huile d’olive de Nîmes, l’AOP Lucques du Languedoc, l’AOP Béa du Roussillon, l’AOP Oignon doux des Cévennes et les IGP Artichaut du Roussillon et Fraise de Nîmes, et une partie de la production de l’IGP Riz de Camargue.

L’élevage constitue un enjeu essentiel pour l’occupation de l’espace en zones de montagne et en zones défavorisées, qui représentent la moitié de la superficie régionale. Ainsi la région produit deux des AOP fromagères de brebis et de chèvre les plus connues : l’AOP Roquefort, et l’AOP Pélardon. Et plusieurs viandes et volailles sont reconnues par un signe d’identification de la qualité et de l’origine :  les IGP Génisse Fleur d’Aubrac, Volailles des Cévennes et Agneau de Lozère, et les Label Rouge Poulet et découpes de poulet cou nu jaune, et le Chapon et découpes de chapon cou nu jaune.
Et l’apiculture,  riche d’une histoire pluriséculaire, a toujours une place importante dans les Cévennes, dont les miels, variés et réputés sont reconnus par l’IGP Miel des Cévennes.

LR_Languedoc_400x228_TroupeauBrebis_SourceGeo
LR_Languedoc_Sète_400X191

Enfin sur le littoral, les productions conchylicoles, des étangs et du bord de mer, et la pêche restent des éléments structurant de l’activité économique et culturelle régionale. Ils sont à l’origine de l’IGP Anchois de Collioure, et des Label Rouge Soupe rouge de la mer LR et Soupe de poisson de petite pêche de moins de 24 heures LR.

Appellations liées


Crise Coronavirus, la boutique reste ouverte mais les délais de livraison sont allongés. En savoir plus. Ignorer