Provence-Alpes-Côte d’Azur

La région Provence Alpes Côte d’Azur est située à l’extrême sud-est de la France, délimitée au Sud par la Méditerranée, à l’Est par les Alpes du Sud qui la séparent de la Ligurie et du Piedmont italiens. Composée de 6 départements, la région est limitrophe de Rhône-Alpes au Nord et du Languedoc-Roussillon à l’ouest.

Des territoires historiquement distincts,

qui entretiennent depuis longtemps des relations d’échanges et dont les traditions et les cultures gastronomiques sont voisines :

  • La Provence rattachée au Royaume de France dès le 15e siècle englobe les départements des Bouches du Rhône, du Var, des Alpes de Haute Provence, la moitié sud du Vaucluse et la partie la plus occidentale des Alpes maritimes ;
  • Le sud du Dauphiné au nord correspond au département des Hautes Alpes ;
  • Avignon et le Comtat Vénaissin rattachés au territoire national à la Révolution, constituent la moitié sud du Vaucluse
  • Enfin le pays Niçois, ancien Comté de Nice devenu définitivement français en 1860, englobe l’essentiel du département des Alpes maritimes.

Une grande diversité de paysages

Les montagnes représentent plus de la moitié du territoire régional, cependant que le littoral s’étire sur près de 700 kilomètres. La région comprend à la fois des zones de grande densité démographique et des espaces désertifiés.

Au Sud, sur les côtes bordant la méditerranée, on trouve une succession de rivages bas, La Camargue et la Crau, et de falaises, les Calanques.

Au nord et à l’est les montagnes s’imposent avec la Haute-Provence, et la Haute Vallée de la Durance et plus au Nord le massif des Ecrins, et l’Arrière-Pays Niçois. Entre ces deux ensembles, la Provence intérieure formée de collines et de côteaux.

Des paysages façonnés par les activités agricoles

A cette diversité de paysages et d’histoires, correspond aussi une grande diversité et une certaine complémentarité des productions agricoles.
Si les produits végétaux, au travers notamment de la vigne, et des fruits et des légumes, constituent la base de l’agriculture en Provence intérieure, l’élevage extensif demeure indispensable dans l’aménagement des départements alpins, et dans l’entretien des espaces remarquables que sont la Crau et la Camargue.
Enfin l’olivier implanté depuis l’antiquité tient ici une place très particulière qui contribue à l’identité même de la région, tant il est fréquent dans les zones de coteaux et notamment ceux exposés à l’adret.

…dont les produits sont reconnus par des signes de qualité et d’origine

Le nombre de produits sous Signe Officiel de Qualité et d’Origine est très important. Si l’on excepte les vins et que l’on ne retient que les produits dont plus des ¾ de l’aire de production sont dans le territoire régional, on recense :

  • des céréales IGP Riz de Camargue, et IGP Petit épeautre de Haute-Provence et farine de petit-épeautre de Haute-Provence ;
  • des fruits d’appellation d’origine contrôlée AOP Figue de Soliès, AOP Muscat du Ventoux, et sous indication géographique protégée  IGP Citron de Menton et IGP Pommes des Alpes de Haute-Durance ;
  • les viandes d’appellation contrôlée l’AOP Taureau de Camargue et l’IGP Agneau de Sisteron ;
  • mais aussi l’indication géographique protégée IGP Miel de Provence ;
  • le fromage de chèvre d’appellation d’origine contrôlée Banon AOP  ;
  • ou encore l’Appellation d’origine protégée AOC Huile essentielle de lavande de Haute-Provence et l’AOP Foin de Crau.

Et divers produits sont en cours de reconnaissance en Indication géographique protégée : le calisson d’Aix, la cerise du Ventoux, le melon de Cavaillon ou encore l’agneau de Crau, le thym de Provence et les fleurs coupées de Nice, et en appellation d’origine contrôlée comme la brousse du Rove.

Une extraordinaire biodiversité

Provence-Alpes-Côte d’Azur possède la plus grande étendue d’espaces naturels non urbanisés des régions françaises, couvrant 75% de son territoire et bénéficie d’une diversité naturelle exceptionnelle. De nombreux espaces protégés – 4 parcs nationaux (Mercantour, Écrins, Port Cros, Calanques), 5 parcs régionaux (Alpilles, Luberon, Camargue, Queyras, Verdon), un parc régional marin et une dizaine de réserves naturelles, ont notamment comme ambition de conserver la grande biodiversité de ses territoires.

PACA_CAzur_Nice_BV_968x401
Arles, les Arènes

Une terre de culture

La région possède un patrimoine antique sans équivalent au plan national avec les villes d’Arles, de Fréjus, d’Orange ou de Vaison-la-Romaine. Plus de 2 200 édifices sont protégés comme monuments historiques cinq sites sont classés au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO : le centre historique et le Palais des Papes à Avignon, les monuments romains et romans d’Arles, le théâtre antique et l’arc de triomphe d’Orange, les fortifications de Vauban à Briançon et Mont-Dauphin dans les Hautes-Alpes.

Mais c’est aussi une terre de culture vivante : outre le volet lié à la langue (la pastorale provençale) et les traditions (la crèche, les santons, les 13 desserts) la culture régionale reste très dynamique dans tous les domaines, littéraire, pictural, mais aussi photographique et cinématographique. Et la région accueille chaque année de nombreux festivals dont les plus renommés : festival de théâtre d’Avignon, d’art lyrique d’Aix-en-Provence, de cinéma de Cannes, rencontres internationales de la photographie d’Arles, festival de piano de La Roque d’Anthéron ou Chorégies d’Orange.

MUCEM, Marseille

Appellations liées


Crise Coronavirus, la boutique reste ouverte mais les délais de livraison sont allongés. En savoir plus. Ignorer