Le Velay

Région : Auvergne

Situé au Sud-Est du Massif central, le Velay est une ancienne province française et l’un des nombreux pays d’Auvergne. Limité par la vallée de l’Allier à l’ouest et la ligne de partage des eaux de la Loire et du Rhône à l’est, le Velay s’étend sur les deux tiers du département de la Haute-Loire, avec lequel elle se confond presque.

Le Velay, Roustignac

Formé de hauts plateaux basaltiques issus des éruptions des volcans auvergnats, le Velay est une région de moyenne montagne dont le point le plus élevé est le Puei Vuei, sommet des Monts du Mézenc, à 1 754 m. L’action de l’érosion a façonné en son sein des paysages d’une grande variété : plateau de la Chaise-Dieu, gorges de l’Allier et de la Loire, amples vallées traversant des bassins tectonique et bassins, comme celui de Puy, hérissés de pitons volcaniques.

Un climat rude réchauffé l’été par effet de foehn

Le Velay est soumis à un climat montagnard et continental, caractérisé en particulier par un hiver et un printemps longs et rigoureux, et un été relativement court.
Cependant le cœur du territoire, protégé des vents de pluies par le Cantal et les monts de la Margeride au Sud-Ouest, et par les monts du Vivarais au Sud-Est, bénéficie d’un microclimat estival aux caractéristiques particulières. Les perturbations poussées par les vents du Sud-Ouest sont arrêtées par ces barrières montagneuses auxquelles les nuages s’accrochent, provoquant des pluies sur les flancs au vent et un effet de foehn juste derrière. Le cœur du territoire bénéficie ainsi d’un ensoleillement plus fort et de vents secs et chauds. Ainsi l’été y est particulièrement ensoleillé, sec, chaud et venté.

Subdivisé en trois régions naturelles

Et si l’unité historique du Velay ne fait aucun doute, bien centrée autour de sa capitale le Puy-en-Velay, le territoire est composé de trois régions naturelles aux aspects typés.

Le bassin du Puy, élément central du territoire

Au centre, le bassin du Puy représente un fossé d’effondrement occupé par la ville du Puy-en-Velay. Il y a 5 millions d’années il était occupé par un lac au sein duquel un magma fluide a débouché, amenant à des montées de basalte en surface. Ceci conduit à la formation d’édifices rocheux très spécifiques  : les cheminées des volcans ont résisté à l’érosion quand les cônes les entourant ont été emportés. Ainsi le rocher de la Corneille et le rocher d’Aiguilhe dans la ville sont des témoins de ce type de volcanisme très rare.

Le Velay occidental, plus grand plateau basaltique du Massif central

A l’Ouest le Velay occidental, ou Devès, aux environs de 1000 m d’altitude constitue le plus grand plateau basaltique du Massif central formé par l’éruption d’un alignement de plus de cent cinquante volcans : la chaîne du Devès.

Chapelle au sommet du rocher d'Aguilhe, piton rocheux rest chéminée volcanique dans le Puy en Velay
Territoire Velay Mont Mézenc

Le Velay oriental constitué du Mézenc et du Meygal

A l’Est, le Velay oriental est formé par le plateau du Mézenc et le massif du Meygal. Il tire ses reliefs des restes de montées de laves visqueuses ayant transpercé une carapace basaltique préexistante ou apparues directement à la surface du socle granitique sans manifestation explosive. C’est là que se trouve le point culminant du Puei Vuei.

Un territoire façonné par les hommes

Le socle granitique empêchant toute infiltration en profondeur, l’eau affleure partout. De nombreux petits ruisseaux se forment en période pluvieuse qui parcourent l’ensemble du territoire et disparaissent en période de sécheresse. Ainsi la répartition de l’habitat est intimement liée à la présence des sources permanentes.
L’occupation des sols est homogène. Partout des prairies, sèches ou humides, composent l’essentiel de l’espace agricole. En dépit de l’altitude, aucun système pastoral ne s’est développé laissant la place au bocage. Cela s’explique par la répartition uniformes des conditions naturelles et la fertilité limitée des terres, en plus du climat montagnard. Ainsi la terre est morcelée et l’occupation rurale toujours organisée par de petits paysans.

Territoire Velay Elevage Bovins

Investies au XIXe siècle par les nombreuses industries qui se développaient en utilisant la force motrice de l’eau, les vallées du Velay se sont vidées suite aux crises successives du milieu du XXe. Les villages désertés, la forêt a regagné du terrain sur l’agriculture. Les nombreuses friches industrielles sont traces visibles de cette histoire dans les vallées.

Activités et principales productions

Verveine Velay et Lentille verte du Puy AOP

Aujourd’hui l’activité économique s’organise autour de sa « capitale », le Puy-en-Velay, ville commerçante et industrielle, où subsiste une usine Michelin et des activités artisanales dynamiques.

Et l’agriculture reste une activité essentielle du territoire, en faisant vivre de nombreux exploitants. Ainsi en complément de l’élevage bovin et laitier, le territoire produit aussi des pommes de terre, du chou, des lentilles vertes et  de la verveine, utilisée notamment pour l’élaboration de la fameuse liqueur de verveine du Velay. Et une tendance nouvelle dtendance à la diversification agricole vers la production de petits fruits rouges sous serresdes petits fruits rouges (framboise, groseille, etc.). On trouve également un fromage typique du Velay : le fromage aux artisons.

Parmi ces productions, on trouve quelques produits reconnus par des signes officiels de qualité et d’origine tels que la Lentille verte du Puy AOP, le Fin Gras du Mézenc AOP ou les volailles du Velay IGP.

Boutique, vente produits IGP, AOP, STG, Label rouge, appellation d’origine contrôlée, appellation d’origine protégée, certification, produit contrôlé, indication géographique protégée, inao, INAO, organisme certificateur, produit de qualité, produit de terroir, information, cahier des charges


Crise Coronavirus, la boutique reste ouverte mais les délais de livraison sont allongés. En savoir plus. Ignorer

';