Le Berry

Région : Centre

Le Berry est une province géographique comprenant globalement les départements de l’Indre et du Cher, sans pour autant en respecter les limites exactes. Elle a administrativement disparu après la Révolution de 1789 mais continue d’exister pour ses habitants, notamment au travers de son terroir.

La Champagne Berrichonne est la principale région naturelle du Berry, également composé du Pays-Fort, du Sancerrois, du Boischaut, de la Brenne ainsi que d’une petite partie du Val de Loire et de la Sologne.

Différents biotopes se côtoient dans le Berry, ce qui a pour conséquence un changement radical de paysage tous les 25km environ. Ainsi, on y observe de nombreux milieux humides (rivières, fleuves, lacs, marais, étangs, etc.), de vastes plaines céréalières, des pelouses sèches, des bocages, des tourbières, des forêts, et des vignobles.

Une richesse de paysages et de vie

Les différentes régions naturelles du Berry possèdent des identités propres et confèrent à ce territoire une grande diversité de paysages, mais aussi de faune et de flore. Par exemple, les pelouses calcaires, caractéristiques de la Champagne Berrichonne d’autrefois, ont survécu au développement de l’agriculture et constituent un réservoir de biodiversité important.

Les forêts et landes

Le Berry est également constitué de nombreuses forêts et landes telles que les forêts de houx et de hêtres du Pays-Fort, les forêts primaires et alluviales du bord de Loire évoluant comme des forêts vierges (donc hébergeant beaucoup de vie), les landes à bruyères, les bois de bouleaux, de chênes, etc. A l’automne on peut y entendre bramer les grands cerfs, et au printemps on peut y observer le Pic noir (plus grande espèce de pics européens) frapper les grands arbres à la recherche de nourriture.

Les bocages

Les bocages emblématiques du Berry dans le Boischaut et le Pays-Fort demeurent bien présents malgré l’extension des parcelles agricoles. Ces petits lopins de terre, bordés de haies plessées et de bois de châtaigniers, forment un paysage vallonné enchanteur abritant notamment la chouette Athéna, la chouette Hulotte et même des chauves-souris hibernant dans les anciennes carrières de calcaire. On trouve également dans les ruisseaux qui y coulent, l’écrevisse à pattes blanches, espèce classée en danger au niveau mondial.

 Les zones humides

Comme partout, la vie se concentre autour des points d’eau, et nombreux sont les lieux remarquables à ce niveau. La Brenne est par exemple une zone humide d’intérêt européen, comptant plus de 3000 étangs, et est devenue Parc Naturel Régional en 1989. C’est un paradis pour les insectes aquatiques, les amphibiens et les oiseaux d’eau. La Loire quant à elle est un véritable « poumon vert » abritant une réserve naturelle en amont de Sancerre et hébergeant les oiseaux migrateurs faisant halte lors de la migration.
A noter que les prairies humides du Berry dans la vallée de l’Yèvre abritent des genêts (oiseaux protégés au niveau mondial) et le Lycopode inondé, plante protégée au niveau national.

Un lien fort entre les hommes et leur territoire

Haut-lieu de rassemblement des populations gallo-romaines, notamment à Drevant où l’on peut apercevoir un amphithéâtre, une arène et d’autre vestiges (sanctuaire, temple), le Berry s’est aussi forgé, dès l’Antiquité, une réputation de lieu de magie et de sorcellerie. Ainsi, légendes, peurs et superstitions ont contribué à l’apparition d’un folklore teinté de surnaturel et de merveilleux. La journaliste et écrivain George Sand a notamment beaucoup participé à la popularisation de cet imaginaire collectif, hérité de l’influence du territoire sur les croyances de l’homme.

Cependant l’homme a également influencé son territoire, notamment dans la Champagne Berrichonne, à cheval entre le nord-est de l’Indre et le sud-ouest du Cher, qui est formée d’immenses parcelles cultivées. L’agriculture s’y étant développée de façon intensive dans l’après-guerre, les prairies d’autrefois et les petits lopins de terres ont laissé place à ces grands espaces dédiés aux céréales. Dans le Sancerrois, au nord du Berry, le paysage se caractérise par ses collines et par les nombreux vignobles que l’homme y a fait apparaître.

Activités et Principales production

Outre des activités dans les secteurs du tourisme, de l’armement, de l’aéronautique ou de la logistique, l’agriculture est également présente dans le Berry et les principales productions sont céréalières et viticoles.

Un certain nombre de produits reconnus font partie du patrimoine culturel et gastronomique local, dont les Lentilles vertes du Berry IGP. Au rayon des fromages on trouve le Pouligny-Saint-Pierre AOP, le Valençay AOP et le Selles-sur-Cher AOP. Côté vins, on y déguste le Menetou-salon AOC, le Quincy AOC, le Reuilly AOC, le Valençay AOC, le Châteaumeillant AOC et le Coteaux-du-giennois AOP.

La ville de Sancerre est la seule ville de France à détenir quatre AOC-AOP : le fromage Crottin de Chavignol AOP et trois vins Sancerre AOC (blanc, rosé et rouge).
Au rang des produits locaux traditionnels mais non reconnus on peut aussi citer la truffe noire du Berry, qui fait le bonheur des gastronomes !


Crise Coronavirus, la boutique reste ouverte mais les délais de livraison sont allongés. En savoir plus. Ignorer

';