La Vendée

Région : Pays-de-la-Loire

Célèbre dans l’histoire de France pour la guerre civile qui opposa les Républicains aux Royalistes pendant la Révolution, la Vendée est un territoire de transition entre l’Armorique et le Bassin Aquitain. Limitée par la Loire au Nord, et l’océan Atlantique à l’Ouest, la Vendée inclut les Mauges au Nord-Est, la Plaine de Niort à l’Est et s’étire au sud jusqu’à Rochefort.

Ainsi définie la Vendée inclut l’ensemble du département éponyme et au delà des cantons limitrophes des départements voisins des Pays de la Loire et de Poitou-Charentes avec lesquels elle partage des paysages typiques, et une histoire et une identité sociale et culturelle communes.

Une  terre au climat doux et très ensoleillé et aux reliefs variés

Partout soumis à l’influence des courants et des vents marins, la Vendée bénéficie d’un climat océanique à l’hiver et au printemps doux avec de faibles amplitudes thermiques. En été l’ensoleillement y est l’un des plus importants de France. Il donne au littoral son nom de « Côte de Lumière ». Les précipitations importantes et régulières d’octobre à mars, sont beaucoup plus faibles en été.

Au Nord, la majeure partie du territoire, correspondant au Sud du Massif Armoricain, est occupée par des zones vallonnées de faible altitude, aux sols de granites et de schistes anciens, durs, peu perméables et peu fertiles. C’est le territoire du bocage au sein duquel on distingue :  le bocage Vendéen, les Mauges et la Gâtine.
Le Sud, témoin des allers et retours de l’Océan à travers les âges, se caractérise par ses marais et ses plaines : la plaine Vendéenne, la plaine de Niort et le marais Poitevin. Les reliefs y sont plats et les sols, riches en argile et sains, se réchauffent vite au printemps.
Enfin la côte présente un littoral tantôt plat et sablonneux, tantôt rocheux.

Rochefort-sur-mer

Un territoire façonné par l’agriculture

Les grandes plaines céréalières

Offrant des conditions favorables à l’agriculture, les plaines ont très tôt fait l’objet de valorisation agricole. Ainsi dès l’Antiquité, la  récolte de blé y est abondante et est exportée vers d’autres régions de la Gaule, attirant rapidement l’intérêt et la plantation de vignes par les légions romaines.
L’élevage de bovins et de volailles s’est développé dans les deux grandes vallées herbagères traversant les plaines.

Les bocages, lieux d’élevage

Dans la région du bocage, les sols durs et peu profonds ne sont pas naturellement propices aux cultures. L’occupation humaine a été beaucoup plus tardive.
Des générations de paysans ont défriché et divisé le territoire pour le rendre cultivable : C’est le bocage, système d’enclos végétaux érigés par l’homme, entrecoupés de haies, talus, clôtures ou fossés. Utilisées pour les cultures, les terres sont laissées en friches après les récoltes et servent de pâture aux animaux d’élevage.

Le bocage vendéen

Boeuf de Vendée

Activités et Principales production

L’agriculture reste ici une activité essentielle avec une population agricole encore nombreuse. De nombreux produits sont reconnus par des signes officiels de qualité et d’origine tels que la Mogette de Vendée IGP, le Jambon de Vendée IGP, la Brioche vendéenne et la gâche vendéenne IGP, le Bœuf de Vendée IGP, et le Porc de Vendée IGP. Et la région est  réputée pour sa production de volailles, avec notamment les IGP Volailles de Vendée  et Volailles de Challans, les nombreuses productions en label rouge.

Territoire de culture et de nature

De nombreux sites témoignent aujourd’hui de l’histoire mouvementée de ce territoire occupé par l’homme depuis des siècles. On peut citer le Logis de la Chabotterie, château lieu emblématique de la Guerre de Vendée. Ou encore l’Abbaye de Maillezais, également classée monument historique, où se sont croisés chevaliers, moines et souverains locaux, et où le Duc d’Aquitaine fut inhumé.
Le Grand Parc du Puy du Fou permet quant à lui de revivre certains éléments historiques de la région.

Le territoire héberge également des réserves de biodiversité remarquables, dont le marais Poitevin, deuxième plus grande zone humide de France après la Camargue.
Le parc naturel régional du Marais poitevin créé en 1979 a pour fonction de maintenir l’environnement de cette grande zone humide qui accueille en particulier anguilles, loutres, hérons, pluviers, etc..

Le logis de la Chabotterie


Crise Coronavirus, la boutique reste ouverte mais les délais de livraison sont allongés. En savoir plus. Ignorer

';