Aquitaine

Située au Sud-Est de la France, la région Aquitaine est limitrophe du Poitou-Charentes au Nord, du Limousin au Nord-Ouest, de la région Midi-Pyrénées à l’Ouest et de communautés autonomes espagnoles au Sud : le Pays Basque et Navarre. Constituée de cinq départements – la Dordogne, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques, la région fait partie des trois plus grandes de France métropolitaine mais a une faible densité de population. Depuis janvier 2016, l’Aquitaine forme, avec le Poitou-Charentes et le Limousin, la Nouvelle-Aquitaine, une des 13 nouvelles grandes Régions administratives.

Une région très ancienne aux contours changeants

Déjà peuplée il a 40.000 ans par l’homme de Cro-Magnon, l’Aquitaine est au 1er siècle avant J.C. une province gauloise dont le territoire s’inscrit dans un triangle délimité par les Pyrénées, l’Océan Atlantique, et la Garonne.

Sous l’Empire Romain, la Gaule Aquitaine est une des trois provinces romaines créées par Auguste. Elle s’étend alors largement vers le Nord, jusqu’aux rives de la Loire, englobant le Poitou, le Limousin et l’Auvergne.

Au Moyen-Âge, les limites du territoire sont mouvantes : s’étendant à l’est jusqu’au Rhône autour de 1150,  l’Aquitaine est, après le remariage d’Aliénor d’Aquitaine, un enjeu de rivalité territoriale entre la France et l’Angleterre. Elle devient anglaise en 1360 puis est reprise en grande parie par les Français vingt ans plus tard à l’exception de la Guyenne. Ses contours évoluent tout au long de la guerre de cent ans.

La Région Aquitaine créée en 1963 correspond aux anciennes provinces de la Guyenne, composée du Périgord, de l’Agenais, du Quercy et du Rouergue, et de la Gascogne recouvrant l’Armagnac, la Bigorre, le Labourd, la Soule et le Comminges.

Une diversité de territoires dessinés par l’histoire et le milieu

Correspondant à 8% du territoire national, l’Aquitaine est entourée par les Pyrénées, le Massif central et l’Océan Atlantique. Au Nord, les fleuves Dordogne et Garonne drainent la Dordogne, le Lot-et-Garonne, la Gironde et le vignoble de Bordeaux et confluent pour former l’estuaire de la Gironde.

Le littoral qui relie cet estuaire à celui de l’Adour, marquant le début de la côte Basque, est appelé Côte d’Argent ; il  n’est interrompu que par le bassin d’Arcachon. Ce littoral s’ouvre sur les Landes de Gascogne, territoire naturel à cheval sur la Gironde, les Landes et le Lot-et-Garonne. Au Sud le piémont Pyrénéen rassemble le Pays Basque et le Béarn, là où les Pyrénées et la Bidassoa, fleuve côtier, marquent la frontière avec l’Espagne.

Des paysages façonnés par les activités agricoles

Si l’artificialisation des terres progresse depuis dix ans, en lien avec la forte attractivité de la région, le fait le plus marquant est ici l’importance des sols naturels, y compris des sols boisés, qui représentent respectivement 54 % et 41 % de la superficie régionale contre 40 % et 31 % au niveau national. Un tiers de la superficie régionale est toujours destiné à l’agriculture.

Ainsi ’Aquitaine offre une grande variété de productions agricoles, végétales et animales, dont beaucoup sont présentes sur l’ensemble de son territoire.

Elle est la première région française pour la production de vins d’appellation, issus essentiellement du Bordelais, qui couvre la moitié du territoire de la Gironde, et des coteaux du Jurançon dans les Pyrénées atlantiques. Mais la Région est aussi la première de France pour les productions de maïs, de tabac, de prune d’ente (pruneau d’Agen), de fraise, de kiwi, de noix, de maïs doux, et également d’oies et canards gras et de cailles.

Des produits de qualité et des savoir-faire reconnus

La région se caractérise par une offre importante en produits sous signes d’identification de la qualité et de l’origine, résultat de la forte tradition de produits du terroir et de la nécessité de compenser par une meilleure valorisation, des coûts de production souvent élevés.

Ainsi en plus des nombreux vins et des neuf eaux de vie AOC dont l’Armagnac et le cognac, on recense de nombreux produits dont l’aire de production est principalement dans le territoire régional :

  • la viande de porc AOC Kintoa et les viandes IGP Boeuf de Bazas, IGP Boeuf de Chalosse et IGP Veau du Limousin dont l’aire de production est pour partie dans le département de la Dordogne ;
  • les volailles IGP Chapon, Poularde et Poulet du Périgord, Volailles de Gascogne, Volailles des Landes et Volailles du Béarn ;
  • les charcuteries et autres produits transformés à base de viande : IGP Jambon de Bayonne, les produits de l’IGP Canard à foie gras du Sud-ouest et l’AOC Jambon du Kintoa ;
  • les fromages AOP Ossau-Iraty, AOP Rocamadour et IGP Tomme des Pyrénées ;
  • les fruits et légumes IGP : Asperge des sables des Landes, Fraise du Périgord, Haricot tarbais, Kiwi de l’Adour, Melon du Quercy, Pruneau d’Agen IGP, et bien sûr la Noix du Périgord AOP et la Pomme du Limousin AOP en partie produite dan le nord de la Dordogne ;
  • Et enfin l’AOP Piment d’Espelette – Ezpeletako Biperra

De nombreux attraits, naturels et gastronomiques

La région Aquitaine, riche de ses produits agricoles et de la mer, possède un riche patrimoine gastronomique avec certaines spécialités culinaires devenues des symboles de la gastronomie française : huîtres d’Arcachon, foie gras, confit, sauce bordelaise, axoa, etc.

La région offre aussi un cadre naturel exceptionnel, vaste et contrasté, accueillant une partie du Parc National des Pyrénées et le Parc naturel régional des Landes de Gascogne. On y trouve également 152 sites appartenant au réseau Natura 2000 et un certains nombres de sites atypiques tels que la Dune du Pilat, plus haute dune d’Europe.

Une terre de culture

La région Aquitaine porte toujours les traces de son histoire. Ainsi trois langues régionales sont encore parlées en Aquitaine : l’occitan, qui se décline en gascon, en languedocien et en limousin, le basque, qui est traditionnellement parlé au Pays Basque et le saintongeais qui est plus confidentiel. Et de nombreux vestiges historiques parsèment le paysage Aquitain.

On trouve des traces de l’occupation préhistorique de la région dans les grottes de la vallée de la Vézère, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco, et dans la grotte de Pair-non-Pair (où les gravures ont entre 26000 et 33000 ans).

Le site archéologique de Montcaret présente des vestiges antiques des Ier, IVe et Ve siècles appartenant à une villa gallo-romaine et témoignant donc de la période où l’Aquitaine était une province de l’Empire Romain.

Et on peut également observer des monuments historiques tels que l’Abbaye de La Sauve Majeure, chef-d’œuvre de l’art roman du XIIe siècle ou la Tour Pey-Berland à Bordeaux, clocher édifié au XVe siècle dans le style gothique. Ces deux monuments sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Les châteaux de Cadillac et de Puyguilhem témoignent, eux, de l’architecture des XVIIe et XVIIIe siècles et du charme de la Renaissance (cheminées, plafonds peints, mobilier, tapisseries, etc.).

Appellations liées


Crise Coronavirus, la boutique reste ouverte mais les délais de livraison sont allongés. En savoir plus. Ignorer