Baptiste

Fête de l’ail violet 2017 – Cadours, dimanche 27 août

Categories: Tags:
fête de l'ail violet 2017 - Cadours, Dimanche 27 aout 2017, programme des festivités

Haute-Garonne – Cadours fête l’ail violet 2017

En savoir plus →

La Lucques du Languedoc AOP

Categories: Tags:
Lucques du Languedoc en culture

La Lucques du Languedoc AOP, nouveau produit français au registre des Appellations d’Origine Protégées

L’enregistrement de l’appellation d’origine protégée « Lucques du Languedoc » a été publié au Journal officiel de l’Union Européenne du 15/02/2017. Celui-ci fait suite à l’homologation de la dénomination en appellation d’origine contrôlée (AOC) en août 2015.

La Lucques du Languedoc est une olive de bouche de couleur verte présentant une forme caractéristique de croissant. En bouche, elle est ferme sans être craquante avec un noyau allongé en forme de croissant de lune. Son goût est moyennement salé, très peu amer et sans acidité marquée. Elle présente des arômes d’avocat, de noisette fraîche ou de foin coupé.

La Lucques du Languedoc AOP est récoltée, mise en saumure et éventuellement pasteurisée dans une aire géographique délimitée appartenant à la partie basse du Languedoc d’altitude inférieure à 400 mètres, qui comprend 68 communes de l’Aude et 224 communes de l’Hérault. Ce territoire est situé au débouché des gorges de l’Hérault, berceau historique de la variété Lucques.

Fruit d’une variété d’olivier dont la pollinisation est très délicate et exige l’intervention du vent, la Lucques du Languedoc bénéficie dans ce territoire de conditions optimales à son développement : combinaison de deux vents forts au printemps – le Mistral et la Tramontane et sols calcaires, en plus ds températures et précipitations favorables à la culture de l’olivier.

Ces conditions naturelles spécifiques, couplées aux savoir-faire des oléiculteurs confèrent à l’olive ses caractéristiques particulières. La Lucques du Languedoc, fragile, est toujours récoltée à la main.

Voir la description détaillée de l’appellation AOP « Lucques du Languedoc »

Voir le Règlement européen n°2017/255

Crédit photo : INRA DIST, Jean Weber

Le Brillat-Savarin IGP

Categories: Tags:

Le Brillat-Savarin IGP, nouveau produit français au registre européen des indications géographiques protégées

Le règlement européen enregistrant l’indication géographique protégée « Brillat-Savarin » a été publié au Journal Officiel de l’Union Européenne du 19/01/2017.

Le Brillat-Savarin IGP est un fromage de lait de vache à pâte molle, issu d’un caillé lactique, de forme régulière et cylindrique similaire à celle d’un camembert.

Il est commercialisé entier, en grand format de 500 g minimum et en petits formats de 100 g à 250 g, ou découpé. La mention « affiné » est utilisée pour les fromages  commercialisés 8 Jours ou plus après emprésurage en grand format, ou 5 jours pour les petits formats.

Le Brillat-Savarin IGP a une pâte fine et homogène avec une texture fondante et onctueuse. Il sent bon la crème ou le beurre frais, et sa saveur est légèrement acide et salée. Affiné, le fromage a une croûte blanche fleurie et présente des flaveurs aux notes fruitées et de noisette et des arômes de champignon et sous-bois.

Le Brillat-Savarin IGP est fabriqué et affiné dans une aire géographique de 879 communes, formant un axe reliant le Nord de la Saône-et-Loire à la Seine-et-Marne, en traversant la Côte-d’Or et l’Yonne et débordant légèrement sur l’Aube.

Dans ce territoire la fabrication de fromage à pâte molle issu de caillé remonte à l’époque médiévale dans les abbayes cisterciennes. Au cours des siècles, elle s’est développée dans les fermes de polyculture et d’élevage et aujourd’hui le lien entre le Brillat-Savarin et son territoire repose sur sa qualité et sa réputation.

La qualité du Brillat-Savarin IGP est associée à un savoir-faire particulier perpétué par les fromageries de la région, exigeant une maîtrise subtile de la technologie lactique et de l’enrichissement en matière grasse. Les étapes de fabrication, réalisées avec précision, donnent au fromage ses caractéristiques, et lui confèrent sa réputation internationale.

Ainsi le Brillat-Savarin rencontre un grand succès commercial en France et à l’étranger, avec 30% de la production exportée en Allemagne, Belgique, Angleterre et Amérique du Nord.  Et il figure à la carte de nombreux restaurants gastronomiques.

L’obtention de l’IGP est un gage pour l’avenir du maintien des savoir-faire et de la qualité.

Voir le règlement européen n° 2017/91