IGP Lentilles vertes du Berry

  • Achat Achat
  • ODG ODG
  • Producteur Producteur

Reconnues IGP depuis 1998, les lentilles vertes du Berry sont présentes en Champagne Berrichonne depuis les années 50. Elles appartiennent, depuis, au patrimoine gastronomique et culturel de cette région.

Les terres argilo-calcaires de la région, saines et faciles à travailler, conviennent parfaitement à la culture de la lentille. Et combinées aux multiples savoir-faire des agriculteurs locaux, ces conditions permettent de fournir une lentille de qualité gastronomique reconnue. Ainsi l’IGP  lentille verte du Berry est devenue actrice du secteur touristique local.

Les lentilles vertes du Berry sont cultivées, récoltées, stockées, fumigées et triées dans les communes du Berry. Ce territoire est situé dans les départements de l’Indre et du Cher.

Une qualité bien particulière

La lentille verte du Berry est une graine sèche de la plante légumineuse Lens Culinaris, de la variété Anicia. Très pauvre en matières grasses, cette graine est classée en légume sec.

Les lentilles IGP lentilles vertes du Berry sont commercialisées sous diverses formes : filet, sac de toile, sac plastique, sachet de différents formats. Le premier conditionnement est nécessairement réalisé dans l’aire géographique. Ensuite elles peuvent être reconditionnées en petites unités en dehors de la région. Mais cela n’est possible que par des emballeurs habilités.
Dans tous les cas, un numéro de lot est apposé sur l’emballage. Ce numéro permet de remonter aux sites de conditionnement puis aux producteurs et finalement aux parcelles de culture.

Des graines régulières et propres

Les grains de l’IGP lentilles vertes du Berry sont de couleur vert sombre, plus ou moins marbrée de bleu. Les graines sont calibrées, présentant un diamètre entre 4 et 6 mm et une épaisseur de 2 à 2,5 mm. Cette homogénéité de taille permet une cuisson uniforme en 30 minutes maximum.
Les taux d’humidité, d’impuretés et de graines brisées ou endommagées sont faibles. Ils garantissent une bonne conservation et une qualité supérieure du produit.

Une excellente valeur nutritionnelle

Si elles plaisent par leur saveur douce au goût de châtaigne, les lentilles vertes du Berry sont également riches en protéines. Ainsi elles ont une teneur en protéines au moins égale à 31% et une composition équilibrée en acides aminés. Cuites, les authentiques IGP Lentilles vertes du Berry ont une valeur nutritionnelle comparable à celle du soja. A noter qu’aucun additif n’est ajouté au produit.

Une qualité liée au territoire

Un climat favorable

Le climat tempéré et à pluviométrie régulière du printemps permet d’éviter tout stress à la plante. Et les fortes chaleurs de été (27 à 30°C) intervenant en fin de cycle végétatif permettent de stopper rapidement la floraison, contribuant ainsi à la maturité homogène des graines.

Des sols naturellement propices à la culture de lentilles…

Mais la culture des lentilles vertes du Berry est surtout étroitement liée à la nature même des sols de sa région. Ainsi la zone de production de l’IGP repose sur le plateau jurassique supérieur de la Champagne Berrichonne, constitué de sols argilo-calcaires. De type « Rendzine » et « sol brun calcaire », ces sols sont peu compacts, peu battants, peu propices aux phénomènes d’engorgement et pourvus en matière organique.

Ces éléments favorisent la bonne implantation de la culture et à sa vigueur et contribuent à la lutte contre les maladies. La réserve moyenne en eau de 60 à 100 mm permet d’assurer les besoins de la plante jusqu’à la maturité complète des lentilles.

…et à d’excellents rendements

Ces sols sont peu profonds permettent une croissance efficace de la plante, et conduisent à de très bons rendements. On observe ainsi sur les quinze dernières années des rendements moyens supérieurs à 20 quintaux/ha avec des rendements records jusqu’à 40 quintaux de moyenne, sur des terres sans irrigation ni engrais.

Un savoir-faire original

La qualité des lentilles du Berry est notamment issue de la transmission d’un savoir-faire depuis l’implantation de la culture de lentilles dans la région dans les années 50. Paul Dufour, un précurseur de cette culture, a contribué à la validation d’un programme technique adapté à ce produit et a fait part de son savoir-faire à tous les producteurs de la zone IGP.

Une maîtrise lors de la culture

La couleur caractéristique des lentilles du Berry et leur douce saveur au goût de châtaigne résultent, en plus de l’implantation des lentilles dans les sols argilo-calcaires de la région, d’une maîtrise des producteurs envers leur culture. On peut par exemple noter que la date et la densité de semis sont adaptées au type de sol, que le désherbage et le risque de pourriture grise sont maîtrisés, et que les lentilles sont maturées de façon homogène avant la récolte grâce à un choix pertinent des sols de culture. De plus, les producteurs effectuent aussi un tri visant à éliminer les lentilles cassées, brisées ou endommagées.

Un produit fini de qualité

Dans les centres de tri de la zone IGP, les risques de trouver des corps étrangers tels que des éclats de calcaire, des fragments de terres ou d’autres impuretés minérales, sont minutieusement éliminés. On trie également les lentilles selon leur calibre pour obtenir un produit fini homogène, propre, et de qualité.

Un cahier des charges strict

Sélection et préparation des parcelles

Le choix des parcelles utilisées pour la culture dépend de la qualité du sol, qui doit répondre aux exigences de la plante, et être indemnes de tout apport de boues de station d’épuration depuis au moins 10 ans. Les amendements sont interdits sur la culture.
La préparation du sol impose un labour d’hiver ou travail profond pour bénéficier de l’effet favorable du gel qui fait éclater les mottes et permet d’ameublir le sol. Une reprise de labour en février améliore encore la structure du sol.
La qualité du lit de semences conditionne la réussite de la culture. Aussi avant semis la préparation nécessite un travail superficiel fin et un nivellement rigoureux.

Une culture encadrée

– On utilise exclusivement des semences de la variété Anicia, certifiées par le Groupement National Interprofessionnel des Semences.
– Le semis est réalisé entre le 1er mars et le 30 avril. Il est profond de 2 à 3 cm et sa densité est de 200 à 300 plants/m² pour favoriser le bon développement de la plante et limiter les maladies. Il doit être suivi d’un roulage.
– L’utilisation de produits phytosanitaires est justifiée uniquement sur recommandations d’un technicien agricole de l’Association « Lentilles vertes du Berry » en fonction des conditions climatiques observées.
– Aucune fertilisation azotée organique ou minérale n’est autorisée. On peut utiliser des fertilisants phosphatés ou potassiques uniquement si l’analyse du sol met en évidence une carence en l’un de ces éléments.
– L’irrigation est interdite.

Pré-sélection de la récolte

Peu avant la récolte, un contrôleur de l’Association « Lentilles vertes du Berry » évalue les parcelles et décide de leur présélection pour l’IGP, de leur refus ou de la mise en œuvre d’actions correctives avant acceptation.
Ensuite la récolte est réalisée lorsque le taux d’humidité des lentilles est inférieur ou égal à 18%, en prenant soin de nettoyer le matériel de récolte et d’optimiser les réglages de la machine de récolte pour limiter la casse et la fêlure des graines.
Le stockage à la ferme est interdit ; la récolte est livrée au centre de tri où elle n’est acceptée que sur présentation du bon de pré-sélection IGP, pour éviter les contaminations extérieures.

Fumigation, tri et conditionnement des lentilles

La fumigation, réalisée par des opérateurs qualifiés par le Ministère de l’Agriculture, est obligatoire sur les livraisons de juillet à avril pour limiter les risques liés aux insectes (notamment les bruches) qui ne sont pas toujours visibles lors de la récolte. Au-delà de cette période, elle n’est réalisée qu’après vérification de la présence de bruches sur le lot.

Le tri est effectué dans la zone de l’IGP, dans un centre organisé de façon à éviter la confusion entre les lentilles vertes du Berry IGP et les autres lentilles. Elles  sont stockées dans des containers identifiés, numérotés et bachés, puis conditionnées en big-bag (sacs de 500 à 120 Kg) avant d’être acheminées vers les centres de conditionnement en unités de vente au consommateur. Le centre de tri doit être vidé avant la réception de la nouvelle récolte, soit au plus tard au 31/08.

Le produit fini présente les caractéristiques suivantes :

– Humidité maximum de 16%
– Taux de matières étrangères maximum de 0.2% dont seulement 0.001 pour mille de matières minérales ;
– Les brisures représentent au maximum de 0.2% du poids du produit
– La proportion de graines brisées ou cassées est inférieure à 0,8%
– Le taux de graines endommagées est inférieur à 0.8% et delui des graines inacceptables à 0.1%

Une histoire récente

La culture de la lentille dans le Berry a commencé dans les années 1950 grâce à quelques agriculteurs de la région d’Avail, à la frontière des départements de l’Indre et du Cher. Peu à peu d’autres agriculteurs des communes alentours rejoignent ces pionniers et la culture s’étend à toute la Champagne Berrichonne. Puis la culture s’est développée pour représenter en 1983 79% de la production française de lentilles.

Paul Dufour, précurseur de la culture, fut le premier à mettre au point un programme de désherbage français adapté à la lentille. Ce programme a permis les premiers progrès significatifs des rendements et de la qualité, et contribua au développement de la culture. Ces résultats permirent alors la mise en place de nombreux programmes de recherche de l’INRA et de la FNAMS et d’un conservatoire de la lentille dans les années 90.

En parallèle, la disparition des troupeaux laitiers en Champagne Berrichonne a provoqué la baisse des surfaces fourragères rendant nécessaire l’utilisation de nouvelle culture comme tête d’assolement. La lentille, légumineuse capable de fixer l’azote, est alors rapidement devenue une tête d’assolement fréquente dans les rotations.

En 1996, deux ans avant l’obtention de l’IGP, la Lentille verte du Berry fut le premier légume sec à obtenir le Label Rouge.

Une culture qui donne vie au territoire

La lentille verte du Berry est devenue actrice à part entière du tourisme local avec :

– La création de la Maison de la Lentille à Chouday, commune d’origine du premier agriculteur ayant semé des lentilles dans la région.
– La création de la Confrérie des Fins Mangeux d’Lentilles vertes du Berry en 1993, qui a pour but la promotion de ce produit local.
– La mise en place depuis 1993 à Vatan, dans l’Indre, de la Fête de la Lentille le second week-end de septembre ; celle-ci vise à mettre en avant la lentille au moyen d’animations telles que des marchés fermiers, des défilés de chars et de fanfares, des soirées dansantes, des concours de cuisine autour de la lentille, etc.

L’aspect gastronomique de la lentille verte du Berry contribue également à la vie du territoire puisque de nombreux restaurants locaux la mettent en avant dans leurs menus. Le chef Alain Nonnet, Maître Cuisinier de France au restaurant « La Cognette » à Issoudun, a même créé « la crème de lentilles du Berry » en 1972, potage devenu une véritable référence culinaire citée dans de nombreux ouvrages de cuisine.

POUR L’ACHETER EN TOUTE CONFIANCE :

Les producteurs

Producteur 1 :

  • Nom :
  • Coordonnées :
  • Adresse :
  • Téléphone

Producteur 2 :

  • Nom :
  • Coordonnées :
  • Adresse :
  • Téléphone

Producteur 3 :

  • Nom :
  • Coordonnées :
  • Adresse :
  • Téléphone

Trêve estivale : les expéditions sont suspendues du 1er au 16 août inclus. Les commandes durant cette période seront honorées à partir du 17 août 2020, et bénéficient d'une réduction de 5 € des frais d'expédition en utilisant le code ETE2020 Ignorer

';