Haute-Garonne

Le Porc noir et le Jambon noir de Bigorre AOP

Categories: Tags:

Le Porc noir de Bigorre et le Jambon noir de Bigorre AOP, nouveaux produits français au registre européen des appellations d’origine protégée

L’enregistrement des appellations d’origine protégée AOP «  Porc noir de Bigorre » et « Jambon noir de Bigorre » ont été publiés au Journal officiel de l’Union Européenne du 15/09/2017. Ils font suite à l’homologation des dénominations en appellation d’origine contrôlée (AOC) en décembre 2015.

L’appellation AOP « Jambon noir de Bigorre »  désigne un jambon sec, issu d’un cochon bénéficiant de l’appellation d’origine « Porc noir de Bigorre » AOP : porc gascon de race locale pure, élevé sur parcours herbeux à partir de six mois, et abattu à un âge compris entre 12 et 24 mois, dont le poids est au moins de 100 Kg.

Le « Jambon noir de Bigorre » AOP est présenté avec la patte et une entame ronde, intégrant la totalité de la sous noix qui reste recouverte d’une couche de gras ; la moitié de l’os du quasi est maintenue.
En sortie d’affinage, le « Jambon noir de Bigorre » AOP présente un poids minimum de 5 Kg.

Il présente une partie maigre persillée (taux de gras intramusculaire d’au moins 2,5%) de couleur rouge intense, bordée sur la partie découverte au-delà du fémur d’une épaisseur  supérieure à 30 mm de gras blanc parfois légèrement rosé.
En bouche, le « Jambon noir de Bigorre » se caractérise par une texture moelleuse et un profil sensoriel rond et équilibré. Il est doux et fondant, ne présente pas de goût de rance, sa saveur est peu salée et ses arômes subtils et persistants évoquent les fruits secs (noisette, noix d’acajou), la châtaigne grillée, le sous-bois, le champignon.

Toutes les étapes de la production du « Jambon noir de Bigorre », de la naissance des porcs, jusqu’à l’affinage et au conditionnement, sont réalisées dans l’aire géographique, qui intègre le territoire du département des Hautes-Pyrénées, et de communes limitrophes des départements des Pyrénées-Atlantiques, et du Gers et de Haute-Garonne, correspondant au piémont des Pyrénées centrales. Ce territoire  est zone de moyenne montagne, de vallées et de coteaux, dans lequel les porcs de race gasconne sont élevés dans des parcours associant zones en herbe et zones boisées, sous un climat favorisant la pousse de l’herbe : les porcs prennent beaucoup de poids, et simultanément sont obligés à une activité physique régulière. Ce mode d’élevage produit une viande plus persillée, plus rouge, et riche en antioxydants, matière première du « Jambon noir de Bigorre ».
La fabrication et l’affinage s’effectuent sur une période minimale de 20 mois, dont 12 dans un séchoir qui communique avec l’atmosphère extérieure.

Voir le règlement d’’exécution (UE) 2017/1552 et le règlement d’exécution (UE) 2017/1554 de la commission du 5 septembre 2017 enregistrant les dénominations AOP Porc noir de Bigorre et AOP Jambon noir de Bigorre

L’ail violet de Cadours AOP

Categories: Tags:
Ail violet de Cadours AOP, appellation d'origine protégée

L’ail violet de Cadours AOP, nouveau produit français  au registre des appellations d’origine protégée

L’enregistrement de l’appellation d’origine protégée «  ail violet de Cadours » a été publié au Journal officiel de l’Union Européenne du 13/06/2017. Celui-ci fait suite à l’homologation de la dénomination en appellation d’origine contrôlée (AOC) en décembre 2015.

Ail sec dont la tunique externe est blanche veinée de stries « lie de vin », l’ail violet de Cadours se caractérise par la forme régulière et ronde de son bulbe et la fermeté des gousses au toucher.
Les bulbes sont présentés entiers, bien nettoyés, sans déchirure et les racines coupées à ras.
Cru, « l’ail violet de Cadours » présente une odeur soutenue d’ail et un piquant intense au nez.
Cuit, il apporte en bouche une légère impression de piquant et présente une bonne persistance aromatique. Sa texture est moelleuse et sa saveur délicatement sucrée.
Il peut être vendu sous forme de tresse, de gerbe ou de bouquet. Et on le trouve aussi équeuté, en corbeille ou en plateau pour les plus gros calibres (plus de 60 mn), ou en sacs, filets ou barquettes.

L’Ail violet de Cadours est produit, séché, pelé et conditionné dans l’aire géographique qui s’étend sur 106 communes au confluent des départements de la Haute-Garonne, du Gers et du Tarn-et-Garonne.
Produit à partir de deux variétés isolées au sein de la population locale d’ail violet, l’Ail violet de Cadours bénéficie de conditions de sol et de climat très favorables à la culture et au séchage de l’ail, et d’un savoir-faire traditionnel qui garantit l’expression des qualités organoleptiques.
C’est le plus précoce des aulx français. Disponible sur le marché dès le mois de juillet, il se conserve à température ambiante jusqu’au mois de février.

Découvrir le produit / en acheter

Voir le règlement d’exécution (UE) 2017/987 de la commission du 30 mai 2017

Voir la description détaillée de l’appellation AOP « Ail violet de Cadours ».

Le Jambon noir de Bigorre AOC

Categories: Tags:

Le Porc noir de Bigorre et le Jambon noir de Bigorre AOC, nouveaux produits français enregistrés comme Appellation d’origine

Les arrêtés portant homologation des cahiers des charges des AOC « Porc noir de Bigorre » et « Jambon noir de Bigorre » ont été publiés au Journal Officiel de la République française le 26 décembre 2015. Les demandes ont été transmises à la Commission européenne en vue d’un enregistrement des dénominations en AOP.

Le « Jambon noir de Bigorre »  est un jambon sec, issu d’un « Porc noir de Bigorre » AOC, porc gascon de race locale pure, élevé sur parcours herbeux à partir de six mois, et abattu à un âge compris entre 12 et 24 mois, dont le poids est au moins de 100 Kg.

Le « Jambon noir de Bigorre »est présenté avec la patte et une entame ronde, intégrant la totalité de la sous noix qui reste recouverte d’une couche de gras ; la moitié de l’os du quasi est maintenue.
En sortie d’affinage, le « Jambon noir de Bigorre » présente un poids minimum de 5 Kg.

Il présente une partie maigre persillée (taux de gras intramusculaire d’au moins 2,5%) de couleur rouge intense, bordée sur la partie découverte au-delà du fémur d’une épaisseur  supérieure à 30 mm de gras blanc parfois légèrement rosé.
En bouche, le « Jambon noir de Bigorre » se caractérise par une texture moelleuse et un profil sensoriel rond et équilibré. Il est doux et fondant, ne présente pas de goût de rance, sa saveur est peu salée et ses arômes subtils et persistants évoquent les fruits secs (noisette, noix d’acajou), la châtaigne grillée, le sous-bois, le champignon.

Toutes les étapes de la production du « Jambon noir de Bigorre », de la naissance des porcs, jusqu’à l’affinage et au conditionnement, sont réalisées dans l’aire géographique, qui intègre le territoire du département des Hautes-Pyrénées, et de communes limitrophes des départements des Pyrénées-Atlantiques, et du Gers et de Haute-Garonne, correspondant au piémont des Pyrénées centrales. Ce territoire  est zone de moyenne montagne, de vallées et de coteaux, dans lequel les porcs de race gasconne sont élevés dans des parcours associant zones en herbe et zones boisées, sous un climat favorisant la pousse de l’herbe : les porcs prennent beaucoup de poids, et simultanément sont obligés à une activité physique régulière. Ce mode d’élevage produit une viande plus persillée, plus rouge, et riche en antioxydants, matière première du « Jambon noir de Bigorre ».
La fabrication et l’affinage s’effectuent sur une période minimale de 20 mois, dont 12 dans un séchoir qui communique avec l’atmosphère extérieure.

Voir l’arrêté du 26 décembre 2015 relatif à l’appellation d’origine contrôlée « Jambon noir de Bigorre »

L’ail violet de Cadours AOC

Categories: Tags:
Ail violet de Cadours AOP, appellation d'origine protégée

L’ail violet de Cadour AOC, nouveau produit français  enregistré comme appellation d’origine

L’arrête portant homologation du cahier des charges de l’AOC « Ail violet de Cadours »  a été publié au Journal Officiel de la République française le 17 décembre 2015 ; la demande a été transmise à la Commission européenne en vue d’un enregistrement en AOP de la dénomination.

L’Ail violet de Cadours est un ail sec, dont la tunique externe est blanche veinée de stries violet « lie de vin ». Il se caractérise par un calibre supérieur à 45 mm, et la forme régulière et ronde de son bulbe (et la fermeté des gousses au toucher). Les bulbes sont présentés entiers, bien nettoyés, avec une tunique au moins sans déchirure, et les racines coupées à ras.
Cru, « l’ail violet de Cadours » présente une odeur soutenue d’ail et un piquant intense au nez. Cuit, il apporte en bouche une légère impression de piquant et présente une bonne persistance aromatique. Sa texture est moelleuse et sa saveur délicatement sucrée.
Il peut être commercialisé sous forme de tresse, de gerbe ou de bouquet. Et on le trouve aussi équeuté en corbeille ou en plateau pour les plus gros calibres (supérieurs à 60 mn), ou en sacs, filets ou barquettes.

L’Ail violet de Cadours est produit, séché, pelé et conditionné dans l’aire géographique qui s’étend sur 106 communes au confluent des départements de la Haute-Garonne, du Gers et du Tarn-et-Garonne.
Produit à partir de deux variétés, Germidour et Valdour, qui ont été isolées au sein de la population locale d’ail violet, l’ »Ail violet de Cadours » bénéficie de conditions de sol et de climat très favorables, pour la culture et pour le séchage, et d’un savoir-faire traditionnel qui garantit l’expression des qualités organoleptiques.
C’est le plus précoce des aulx français. Disponible sur le marché dès le mois de juillet, il se conserve à température ambiante jusqu’au mois de février

Voir la description détaillée de l’appellation AOC « Ail violet de Cadours ».

Voir l’arrêté du 17 décembre 2015 relatif à l’appellation d’origine contrôlée « Ail violet de Cadours »