Jules Vandeputte

« Burrata di Andria» IGP

Categories: Tags:

« Burrata di Andria » IGP, nouveau produit italien au registre européen des indications géographiques protégées

Le règlement européen enregistrant l’indication géographique protégée « Burrata di Andria » a été publié au Journal Officiel de l’Union Européenne du 02/12/2016.

La « Burrata di Andria » IGP est un fromage frais italien au lait de vache, évoquant une mozzarelle fourrée de crème.

De couleur blanc laiteux, la « Burrata di Andria » se présente sous forme d’une bourse arrondie de pâte filée façonnée à la main et fermée en son sommet, dans laquelle est inséré un amalgame de filaments (« sfliacci ») de pâte filée et de crème, que l’on appelle « stracciatella ». Ainsi la crème s’écoule du fromage quand on le coupe.
En plus de cette particularité, la « Burrata di Andria » IGP se caractérise par sa pâte filée effilochée à la main pour former de petits morceaux rectangulaires (« lucini ») irréguliers et son arôme agréable aux notes de beurre et de crème.

D’un poids variant de 100g à 1kg, la « Burrata di Andria » est conditionnée immergée  dans son liquide de conservation, enveloppée dans des feuilles plastifiées, en barquettes ou encore en pots de verre.

Toutes les opérations, de la transformation des matières premières à l’obtention du produit fini et son conditionnement, ont lieu dans l’aire géographique délimitée correspondant à la région des Pouilles dans le sud-est du pays (le talon de la « botte » italienne).

Selon la tradition orale, la « Burrata di Andria » a été inventée dans les Pouilles au début du XXe siècle par Lorenzo Bianchino qui n’aurait pas pu acheminer son lait vers la ville voisine à cause de la neige et qui aurait ainsi été contraint de le transformer, en utiliser la crème affleurant naturellement lors de la fabrication. Ainsi s’inspirant de la méthode des « manteche » (enveloppes de pâte filée conservant le beurre) il a ainsi mélangé les résidus de la transformation de la pâte filée avec de la crème et enveloppé le tout dans une coque de pâte filée, pour élaborer un produit frais.

Depuis, la « Burrata di Andria » a connu un franc succès populaire et figure dans les menus de nombreux restaurants du monde. Elle a permis de préserver le lien entre la tradition de production et le territoire mais a également acquis une excellente réputation auprès des consommateurs friands de cuisine méditerranéenne et recherchant des produits simples et authentiques.

Voir le règlement européen n° 2016/2103

« Khao Sangyod Muang Phatthalung » IGP

Categories: Tags:

« Khao Sangyod Muang Phatthalung » IGP, nouveau produit thaïlandais au registre européen des indications géographiques protégées

Le règlement européen enregistrant l’indication géographique protégée « Khao Sangyod Muang Phatthalung » a été publié au Journal Officiel de l’Union Européenne du 12/10/2016.

Quatrième produit thaïlandais à accéder à l’IGP européenne après un autre riz et deux cafés, le « Khao Sangyod Muang Phatthalung » est un riz long rouge parfumé de petit calibre, obtenu à partir de la variété Sangyod Phatthalung.

De couleur rouge à rouge sombre pour le riz complet et rouge clair pour le riz semi-complet, le «Khao Sangyod Muang Phatthalung» se distingue par son odeur caractéristique.
Après cuisson il présente une texture moelleuse, un goût légèrement sucré et un arôme délicat.

Le riz «Khao Sangyod Muang Phatthalung» est cultivé, séché, stocké, décortiqué et conditionné dans une aire géographique délimitée correspondant à la province de Phatthalung, l’une des provinces méridionales de Thaïlande.

Plaine fertile formée par les dépôts du lac Songkhla, ce territoire est soumis à deux influences climatiques qui impactent directement la qualité du riz. L’influence océanique du Golfe de Thaïlande cause des précipitations abondantes durant la saison des pluies et régule les températures tout au long de l’année. L’influence continentale produit la saison sèche spécifique caractérisée par un long ensoleillement journalier favorable au bon développement du riz. Et la nature du sol, constitué des dépôts laissés par les crues du lac Songkhla, favorise la spécificité du riz « Khao Sangyod Muang Phatthalung » qui y trouve des nutriments nécessaires à sa croissance.

Le riz « Khao Sangyod Muang Phatthalung » est cultivé dans la province de Phattalung depuis plus d’un siècle. Cependant il n’est pas de consommation courante, mais traditionnellement réservé aux occasions particulières – cérémonies religieuses ou fêtes traditionnelles – et aux personnes importantes à qui il est offert en cadeau – invités royaux, visiteurs étrangers.

Voir le règlement européen n° 2016/1798